00207 – Battage à Villechaise dans la cour des Marceau – 24/09/1942

00207_000.jpg

loupe.png

Publicités

7 réflexions sur “00207 – Battage à Villechaise dans la cour des Marceau – 24/09/1942

  1. Ca n’est pas le Rousseau de Santasse…
    il était âgé de + ou – 10 ans en 1921, au mariage de mes grands parents (photo diffusée sur ce blog).
    C’est bien plutôt le frère de la Luluce.

  2. À l’adresse de Jean René :

    Bonjour cousin! Ca va’t’y???

    – à mon humble avis,
    la jeune femme blonde…
    c’est ta maman, Alice, qui se tenait auprès de toi…

    – l’homme à la moustache, derrière vous, est
    mon grand père… Marcel Marceau (cette information est sûre)…

    – et le jeune homme, ça n’est pas mon papa, Charles.
    Cette image ne lui ressemble pas, cette posture n’est pas la sienne.
    Par contre, (peut être)est-ce le cousin de Santasse??? François, dit « le Rousseau de Santasse ». Je me renseigne…

    C’est bon de voir ce cher Glux sur nos machines…

  3. De quand exactement ce battage ? IL EST BIEN POSSIBLE QUE JE SOIS LE PETIT garcon j’adorai l’ambiance et surtout voir la batteuse amenée en place par 4 BOEUFS. Car lorsqu’il y en avait les tracteurs poussifs de l’époque ne grimpaient PAS PARTOUT ( je suis ne le 8 JUILlET 38) je me souviens surtout des repas « pantagrueliques » préparés a l’ocasion par JEANNE MARCEAU extraordinare cuisiniere ( et je n étais pas gros ) le battage regroupé car les exploitations étaient petites durait parfois 2 ou 3 jours

    C EST BIEN LA MAISON DU  » firabot  » on apercoit la maison du PANIER un peu plus loin

    lucien DOREAU , LEQUEL fils de JEAN et de MATHILDE il y en a t’il d’autres ?

    En revanche j’ai recherché je ne retrouve qu ‘une CELINE SUZEAU (il y en à peut etre d’autres ) c’est ma grand mere , mais néé en 1883 ET AYANT EU 3 ENFANTS ELLE ETAIT GRAND MERE ET AGEE DE PLUS DE 60 ANS apres guerre ce ne peut donc etre la jeune fille blonde

    en revanche ce pourrait (conditionnel etre JACQUELINE TACNET lui demander

  4. Ce n’est pas Henri Blanchot qui fait le battage à Villechaise.

    En effet, la boîte à ficelle est plus petite que celle qui était sur sa batteuse.
    Il s’agit sans doute de Francis Pauchard, père de Jean Pauchard, qui utilisait la même batteuse (“Breloux” de type A3) et qui a battu à Villechaise.

    La locomotive est une “Breloux” de 7 CV du type “T” avec un foyer à charbon.

    Pendant la guerre on avait ressorti les vieilles “loco” à cause de la pénurie de carburant : il y avait déjà, depuis plusieurs années des tracteurs à diesel.

  5. Battage à Villechaise dans la cour des Marceau.

    La machine à vapeur est peut-être celle de Charles Blanchot de l’Échenault, ou d’Henri son fils.

    La personne au premier plan est Marcel Duvernoy, frère de Lucienne épouse Doreau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s