L’échenault et la goutière

L’échenault indique également et surtout, du moins à Glux et villages voisins, la goutière principale qui descendait du toit et amenait l’eau de pluie dans un récipient – une expression « Vé don leve ta maings sous l’échenault  » : « Va laver tes mains sous la goutière ».

Les maisons sont pour la plupart construites en dévers pour éviter l’humidité en général derrière ou sur le coté – on faisait une tranchée, parfois 2, appelée « une querrée » – les échenaults se terminaient souvent dans la querrée.

Commentaire de Jean-René Suzeau

Publicités

Toponymie et archéologie

À propos du nom de « l’Echenault »

Voir cette page sur le site de Rolland Niaux :

Histoire et archéologie – Morvan et Bourgogne – Articles en ligne de Roland Niaux

Extrait :

Echenau, les Chenaux, l’Echenault indiquent canaux ou tranchées (A St. Léger-sous-Beuvray, les Chenaux, entre les Dués et Chevigny, carrières de pierres d’époque indéterminée).

Voir également sur la même page :

Chaise – Chapelle – Fontaine – Fou – Les Planches – Ville

© Roland Niaux 1998 (Publication électronique : Mars 2006)

D’où vient le nom « Echenault » ?

Bonjour,

Sans doute êtes-vous versés en patois nivernais ?

Plusieurs lieu-dit du département de la Nièvre, dont un à Glux, s’appellent soit L’Échenau, soit L’Échenault, L’Échenot ou Lechenneau.

Qu’est ou qu’était donc un échenau?

Je vous remercie pour votre réponse qui fera plaisir à un monsieur DELÉCHENAULT de ma connaissance et descendant des DELÉCHENAULT d’Arleuf.

Meilleures salutations depuis le fin fond du Costa Rica

Franck GORIN

00270 – Fauchage à Santasse – début années 1930

00270_052_006.jpg

loupe.png

Il s’agit d’une faucheuse avec des vaches.

Le pré qui est fauché se trouve au dessus de l’étang (situé en contre-bas de la route).

Devant, le champ s’appelle « le mouillon ».

Un autre pré qui est en-dessous s’appelle « le pré du moulin » – il y a donc eu un moulin, il y a longtemps, à cet endroit – ce qui explique sans doute la présence de l’étang.

La personne qui se trouve sur la faucheuse pourrait être Christian Charrier.

François Berthier (dit « le Rousseau ») est à droite – il est parti à Paris avant la guerre – en 37 environ, ce qui permet de situer ce document au début des années 1930.