00009 – Charette de foin aux “champs bons” à Villechaise – fin des années 1960

00009-044-009.jpg

loupe.png

Il s’agit des deux dernières vaches des Doreau – La vache 1 : “Charmante”, la vache 2 “ Chépée”.

Personnes identifiées sur la photo (de gauche à droite) :

1 Maria Bouderlique
2 Lucienne Duvernois
3 Brigitte Jarrin
4 Étienne Doreau
5 Alain Doreau

00067 – Fernand Rigeot en costume traditionnel – années 1960 ?

00067-000-000.jpg

Fernand Rigeot (39 ans) en morvandiau typique : chapeau, blouse “biaude”, pantalon en coutil (rayé), sabots ronds, mouchoirs à carreaux autour du cou.

Les sabots avec coussin en cuir ou à brides étaient portés par les femmes, certains sabots pouvaient avoir de la peau de mouton à l’intérieur.

00848 – Georges Doreau et son âne “Darlan”, août 1960

00848_032_004.jpg

L’âne s’appelait “Darlan”, il est attelé à un char par des bras ; il porte le collier, la bride.

Il transportait du bois ou du foin, surtout du foin.

Commentaires d’Annie Doreau – août 2001 

00043 – Bernard et Jeanine Blanchot en tenue de ski aux Courraults – 1956

00043-054 — Bernard et Jeanine Blanchot en tenue de ski aux Courraults - 1956

Bernard et Jeannine Blanchot, près des Courreaux.

Peut-être l’hiver 1956, année où il y a eu beaucoup de neige (François Blanchot est mort entre Noël et le jour de l’an – il a fallu que toute la commune vienne déneiger le chemin du cimetière).

00037 – Dans le bourg autour d’un âne coiffé d’un chapeau – années 1950 ?

00037-054 — Dans le bourg autour d’un âne coiffé d’un chapeau - années 1950 ?

Personnes identifiées sur la photo (de gauche à droite) :

1 Hortense Marceau
2 ?
3 Germain Bouillot
4 Yvonne Marceau épouse Lemaître
5 Marcelle Bondoux épouse Blanchot

Hortense Marceau – sœur du boulanger Lucien Marceau, le “Lulu” – tenait le café en bas du bourg.

01469 – Joséphine Dufraigne et Lazare Suzeau – 1952

01469-099-001.jpg

loupe.png

Joséphine Dufraigne et Lazare Suzeau à Villechaise.

La photo date de 1952.

Les vaches “travaillaient”, seuls les forestiers avaient des boeufs.

Elles fournissaient aussi les veaux et bien entendu un peu de lait.

À l’époque du battage, il fallait parfois 6 vaches dans les montées pour tirer les “battoirs”, alors que les 2 fameux boeufs de “la Couine” y arrivaient à deux.

Commentaires de Jean-René Suzeau – août 2007