J’ai fait la guerre, j’ai dû tirer, mais je n’ai jamais visé un homme…

Dans sa compagnie, on l’appelait « le vieux Pierre ».

Pierre Duvernoy a fait sept ans et quarante cinq jours de guerre et de service militaire, il fut soldat, brancardier, tambour…

Il parlait du chemin des Dames, de Verdun, de Douaumont et des tranchées… dix huit mois sans coucher dans un lit…

01496-104-001.jpg

Il disait : « J’ai fait la guerre, j’ai dû tirer, mais je n’ai jamais visé un homme… ».
Il n’a jamais voulu de grades, il fut blessé…

Aimé et respecté de tous, il détesta la guerre toute sa vie.

 

Publicités

01497 – Citation à l’ordre de la brigade de Pierre Duvernoy – 1er avril 1919

loupe.png

Pierre Duvernoy, « Excellent soldat, courageux et dévoué entre tous ; a donné dans les opérations du mois d’août 1918 de beaux exemples de sang froid et d’énergie.

A été blessé le 23 avril 1915 au Bois d’Ailly, le 17 avril 1918 à Domfront et le 13 août 1918 à Bus. »