Quand Glux s’échange contre quelques milliers de livres….

Contrat d’aliénation du 14 Juillet 1548, en exécution de la loi du mois de décembre 1547 d’un châtel, seigneurie et châtellenie de Glaine avec toutes justices dépendant d’icelle y compris les seigneuries de la Commelle et Glux dépendantes de la Châtellenie et cy-devant possédées par Guillaume Pupelin, enquesteur dAutun ; le tout aliéné au profit du Doyen du Chapitre de l’église et ladre d’Autun moyennant la finance de 8168 livres et 9 sols et 700 livres et 5 sols pour le remboursement dudit Pupelin.

Le remboursement a été ordonné en 1596 audit doyen du chapitre ou d’une rente de 100 livres au profit de noble Jacques Venot, fils de Georges Venot, avocat à Autun.

In tome 16, page 365 de l’inventaire de la chambre des comptes de Bourgogne par J-B Peincedé (1741 – 1820) établi à ses frais et racheté par les archives départementales de la Côte d’or à sa mort.

Publicités

Le vieux Louis – dit « La couine »

Louis Martin, de Villechaise, dit « le vieux Louis » avait des boeufs fameux.

Il était par ailleurs surnommé « la couine ».

Divers témoignages convergent : Louis Martin aurait été surnommé ainsi à la suite d’une mésaventure.

Jeune – probablement enfant – il aurait voulu passer par une buse, dans un fossé, et se serait retrouvé coincé pour de bon.

Dans l’attente des secours qui mirent sans doute un certain temps à venir il aurait beaucoup « couiné »…