Les foires et la fête du mont Beuvray

La fête du mont Beuvray a été instituée dans les années 1920, à l’initiative de l’Association des amis du Beuvray, elle a lieu le deuxième dimanche de juillet.

Les foires du Beuvray – d’origine médiévale (du XIIIe au XIXe siècle) – se tenaient chaque année le premier mercredi de mai.
Un document datant du XVIe siècle – dû à Guy Coquille – indique qu’on en parle depuis toujours.
C’est la persistance et la force de cette tradition qui ont contribué à convaincre Jacques-Gabriel Bulliot, au XIXe siècle, que le mont Beuvray était bien le site de l’antique Bibracte, capitale des Éduens.

Voir, à ce sujet, la page de Roland Niaux : « Pays d’Art et d’Histoire du Mont Beuvray »

Sources :
Anne-Marie Romero, « Bibracte, archéologie d’une ville gauloise », CAE européen Mont-Beuvray
Hubert Verneret, « Mystérieux Mont Beuvray », Les Annales des pays Nivernais, Camosine n°123
Roland Niaux, « Pays d’Art et d’Histoire du Mont Beuvray ».

Publicités

00203 – Les Bondoux en costume traditionnel – début des années 1920

00203_000.jpg

Il s’agit de Françoise Lemaître (1863) et Jean Bondoux (1856), sans doute au début des années 20 (à comparer avec la photo 00527).

Ils se sont mariés le 10/10/1882 et ont eu 4 enfants :

Marie, 1/01/1884 – Henri, 30/10/1886 – Louis, 3 juillet 1889 – Jeanne, 14/11/1892

Jean Bondoux (Jean du Panier) avait les plus longs bras de la commune, c’est lui qui mesurait la corde à la foire pour tout le monde – on mesurait “au bras” – il mesurait ainsi les stères de bois…