00054 – Carte de Pierre Doreau à son fils Étienne, âgé de 3 ans durant la guerre – 1914

00054-048-007-v.jpg

loupe.png

Mon cher petit Etienne

Je t’envoie cette carte en t’embrassant de tout mon coeur

Ton papa qui t’aime pour la vie

Il ne faut pas faire de sottise à ta maman, il faut être toujours bien gentil ainsi qu’avec ta marraine (?) et ton vieux pa.

— — —

Lettre de Pierre Doreau à la guerre, à son fils Étienne âgé de 3 ans.

C’est probablement le seul courrier qu’il aura envoyé à son fils, puisqu’il a été tué très vite.

Le recto est une carte postale de la Marne (destructions dans Suippes).

— — —

00054-048-007-r.jpg

Publicités

00010 – Lettre de licenciement de Lazarette Dufraigne, nourrice – 1912

00010-044-010-r.jpg

 

00010-044-010-v.jpg

 

Dôle, le 29 mars 1912.

Monsieur Pierre,

Je tiens à venir vous dire que j’étais absolument satisfaite d’Annette sous le rapport du caractère et de son service. Elle a constamment fait tout ce qu’elle pouvait pour m’être agréable, et ce n’est que la question de son lait qui m’a obligée à la remplacer.

Mais depuis ses règles, son lait était devenu si irrégulier et insuffisant que mon enfant au lieu de profiter diminuait de poids, ce qui nous a forcés au changement de nourrice.

Je l’ai vivement regretté.

Je vous adresse, Monsieur, mes sincères salutations.

 

Cette lettre est adressée à Pierre Doreau, père d’Étienne, suite au “licenciement” de Lazarette, dite « Annette », sa mère qui était nourrice sur lieu.

Étienne a été élevé au lait de chèvre, puisque sa mère était partie donner son lait à un autre enfant.

Pierre, à qui est adressée cette lettre, mourra durant la guerre de 14, laissant sa femme et son fils seuls.

Commentaires rédigés d’après plusieurs entretiens avec Lucienne Duvernoy épouse Doreau.